Mais… c’est qui ces gens de l’Opus Dei?

Qu’est-ce que l’Opus Dei ?  Qui sont ses membres ? Où se cachent-ils ? Que font-ils ? Bref, où en est leur complot international ?

A ces questions qui surgissent parfois ça et là, au détour de mes lectures dans la presse ou sur internet, j’aimerais souvent pouvoir répondre tout simplement à chacun, comme dans l’évangile : venez et vous verrez !

Ce qu’est l’Opus Dei ? une petite partie de l’Eglise Catholique, un message ouvert, adressé à tout homme et femme de bonne volonté, jeune ou moins jeune, malade ou bien portant.

Et il dit ceci : « Oui, tu peux essayer de mettre tes pas dans les pas du Christ et y trouver un vrai bonheur. Non, tu n’as pas besoin de faire des choses extraordinaires ou extravagantes pour essayer d’être saint et de vivre la radicalité évangélique. Il te suffit d’essayer de mettre tout ton amour dans tes tâches quotidiennes, ton travail, tes amitiés, tes occupations les plus banales. C’est bien là le lieu de ta rencontre avec le Christ. L’occasion aussi de trouver un autre sens à ta vie. »

Mais qui sont donc ces membres de l’Opus Dei ? Des personnes comme vous et moi, engagées dans les mille activités de la vie quotidienne, dans ses joies et ses souffrances aussi. Ils sont de tous horizons et pour la grande majorité, issus des classes moyennes. On peut rencontrer parmi eux tout aussi bien un chef d’entreprise, un chauffeur de bus qu’une mère au foyer ou une chercheuse à l’université.

Combien sont-ils? Si peu par rapport à la puissance que leur prête la légende: quelques dizaines de milliers à travers le monde, pas même 2000 en France…Cela suffit cependant à certains pour tenter régulièrement d’agiter les vieux fantasmes. Quand on parle de l’Opus Dei, la littérature policière n’est jamais loin. Le Da Vinci Code non plus!

Que font-ils ? le plus clair de leur temps la même chose que vous et moi : ils travaillent, retrouvent leurs amis, flânent dans les boutiques ou font des excursions en famille. Je suis désolée de cette énumération de banalités alarmantes, mais j’ai pour principe de penser que « le choc de la réalité » est toujours salutaire.

Leur différence, – car ils en ont tout de même bien une !- leur particularité ? ils essayent de maintenir un constant dialogue avec Dieu dans le secret de leur cœur, de faire le bien autour d’eux en prenant le Christ comme modèle. Y arrivent-ils toujours ? certainement non, d’après ce qu’ils disent eux-mêmes. Ils ont en tout cas le mérite d’essayer et…visiblement cela les rend heureux !

Mais…sont-ils vraiment libres ? et comment ne le seraient-ils pas avec la vie qu’ils mènent, au grand vent de toutes les activités et relations humaines ? Et qu’adviendrait-il de leur amour, sans liberté ?

Ce qu’ils cherchent ? interrogez-les, un à un. C’est encore ce qu’il y a de mieux pour se faire une idée.

Au fil des mille et une conversations que j’ai pu avoir avec des gens de l’Opus Dei, mariés ou célibataires, jeunes ou moins jeunes, quelque chose m’a toujours frappée : ce grand amour du Christ et cet enthousiasme pour transmettre autour de soi la bonne nouvelle de l’Evangile. Par des paroles, mais aussi par des actes, avec un esprit d’initiative et une créativité revigorantes. Un seul point commun donc et une variété incroyable de  visages, de personnalités, de situations  familiales et professionnelles.

Ce que leur apporte l’Opus Dei ? une formation chrétienne profonde, adaptée à leurs besoins et à leur mode de vie ; un accompagnement spirituel aussi, s’ils le souhaitent. Bref la mise à disposition, sans restriction, des trésors de l’Eglise catholique : l’ouverture à la vie de la grâce par les sacrements et à l’expérience intime de la prière.

On entend souvent dire que les gens heureux n’ont pas d’histoire… Il serait peut-être temps, cependant, de leur offrir une tribune libre pour raconter à tout vent, la merveilleuse aventure de leur vie quotidienne! Qui sait si d’autres ne souhaiteraient pas s’en inspirer, la mettre en chanson ou en poème, et transformer ainsi la prose de chacun de leurs jours.

Béatrice de La Coste

Service d’information et communication de l’Opus Dei en France
Contact presse:  Patricia Laporte, 06 44 17 81 54

press.fr@opusdei.org


Publicités
%d blogueurs aiment cette page :