Le pape François t’a écrit!

11 avril 2018 § Poster un commentaire

Le pape François vient de publier un 5ème document, à l’attention des catholiques mais aussi de tous les hommes de bonne volonté. L’exhortation apostolique “Gaudete et Exsultate” en latin, Réjouissez-vous, exultez! traite de l’appel à la sainteté dans le monde actuel. Le pape nous y explique qu’il « tient à faire résonner encore une fois l’appel à la sainteté, en tâchant de l’ancrer dans le contexte actuel, avec ses risques, ses défis et ses chances ». Il n’y a pas à dire, tout le monde peut s’y retrouver et en faire son miel. Bonne lecture 🙂

Quelle joie aussi de retrouver dans ce message du pape François, tant d’enseignements transmis par st Josémaria depuis la fondation de l’Opus Dei. En voici un aperçu..

« Je vous assure, mes enfants, que lorsqu’un chrétien accomplit avec amour les actions quotidiennes les moins transcendantes, ce qu’il fait déborde de transcendance divine. Voilà pourquoi je vous ai dit, répété et ressassé inlassablement, que la vocation chrétienne consiste à convertir en alexandrins la prose de chaque jour. Sur la ligne de l’horizon, mes enfants, le ciel et le terre semblent se rejoindre. Mais non, là où ils s’unissent, en réalité, c’est dans vos cœurs, lorsque vous vivez saintement la vie ordinaire… » St Josémaria, Aimer le monde passionnément.

Texte intégral de l’exhortation apostolique du Pape François.
Texte intégral de l’Homélie Aimer le monde passionnément, où st Josémaria résume le coeur de l’esprit de l’Opus Dei.

Publicités

Bénédiction Urbi et Orbi

1 avril 2018 § 1 commentaire

Veillée Pascale en direct de Rome à 20h30!

30 mars 2018 § Poster un commentaire

Rendez-vous à 20h 30 dans la basilique vaticane, pour la célébration de la veillée Pascale, avec le pape François.

Quelques beaux textes à méditer…

Dimanche des Rameaux, homélie du pape François: « s’il vous plaît, décidez-vous avant que les pierres ne crient ! »

La conversion des enfants de Dieu, saint Josémaria: « La conversion est oeuvre d’un instant, la sanctification est la tâche de toute la vie ».

Chemin de Croix, Rome, 2000, saint Jean Paul II: « Participer signifie avoir part. Que veut dire avoir part à la croix du Christ ? »

Le bienheureux Alvaro, successeur de Saint Josémaria, nous parle du sacrement de Pénitence…

 

50 ans! Lettre du pape François aux jeunes du Congrès UNIV2018

27 mars 2018 § Poster un commentaire

Le pape François a adressé une lettre aux jeunes du pèlerinage pascale de l’UNIV à l’occasion du cinquantième anniversaire de cette rencontre universitaire promue par l’Opus Dei. La lettre est datée du 16 mars 2018: c’est une « belle occasion », écrit le pape, « de mûrir dans la foi et dans votre engagement, avec d’autres jeunes ».

Très chers jeunes,

À l’occasion du cinquantième anniversaire de cette rencontre universitaire organisée par la prélature de l’Opus Dei, vous venez une fois encore dans la Ville éternelle, poussés par l’amour de Dieu, de l’Église et du pape. Ainsi vous est offerte une belle occasion de rencontrer le Christ pendant la Semaine sainte et de mûrir dans la foi et dans votre engagement, avec d’autres jeunes de cultures et d’expériences différentes, mais animés par un même désir de bonheur, de plénitude et de don généreux.

Votre rencontre a lieu précisément l’année où sera célébré le Synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Je vous invite à vous préparer à participer à cet événement ecclésial et c’est pourquoi cela vous fera du bien de tourner votre regard vers Jean, le jeune disciple que Jésus aimait, auquel Jésus donna Marie comme notre Mère. Il vous enseignera à reconnaître Jésus qui passe dans votre vie et à le suivre avec l’élan et la joie qui « remplissent le cœur et la vie entière de ceux qui rencontrent Jésus » (Evangelii gaudium, 1).

Oui, le Seigneur nous invite tous à le suivre avec joie et à aimer sans réserves Dieu et les autres. Ce conseil de saint Josémaria vous sera d’une grande aide : « Cherche le Christ, trouve le Christ, aime le Christ » (Chemin, 382). Ne cessez pas de cultiver chaque jour votre relation d’amitié avec le Christ en vous demandant souvent : « Que ferait Jésus à ma place ? Que puis-je faire pour lui ressembler toujours davantage et le porter aux autres ? ». Cherchez-le dans la prière, dans les sacrements, dans toutes les circonstances de votre vie et aussi dans les personnes qui vous sont proches : amis, famille, compagnons d’études, et dans ceux qui ont davantage besoin et qui sont les plus oubliés du monde, dans lesquels se reflète particulièrement le visage du Christ. Je vous invite à sortir de vous-mêmes, à vaincre le confort et l’égoïsme de ne penser qu’à vos affaires, pour vous mettre en chemin afin de rencontrer les personnes démunies, en les servant avec vos talents. C’est la meilleure façon de suivre le Christ et d’avoir toujours le cœur amoureux de lui.

Je prie pour vous, pour vos projets et pour vos aspirations, afin que vous sentiez à tout moment l’amour du Seigneur qui nous a appelés à une vie de don de soi et de service.

Je vous prie aussi de ne pas oublier de prier pour moi. Que Jésus vous bénisse et que la Sainte Vierge vous guide.

Cordialement.

François

Traduction Zénit

Vivre la Semaine Sainte avec St Josémaria

25 mars 2018 § Poster un commentaire

Jésus entre à Jérusalem. La liturgie nous a invités à intervenir et à participer à la joie ainsi qu’à la fête du peuple qui est capable de crier et de louer son Seigneur ; une joie qui se ternit et laisse un goût amer et douloureux lorsqu’on a fini d’écouter le récit de la Passion. Dans cette célébration semblent s’entrecroiser des histoires de joie et de souffrance, d’erreurs et de succès qui font partie de notre vie quotidienne de disciples, car elles parviennent à mettre à nu des sentiments et des contradictions que nous aussi nous éprouvons souvent aujourd’hui, hommes et femmes de ce temps : capables de beaucoup aimer… mais aussi de haïr – et beaucoup – ; capables de courageux sacrifices, mais aussi capables de savoir ‘‘se laver les mains’’ au moment opportun ; capables de fidélité mais aussi de grands abandons et de grandes trahisons.

Homélie du pape François, Rameaux 2018

Redécouvrir Saint Joseph le silencieux….

4 février 2018 § Poster un commentaire

A partir de ce dimanche 4 février, l’Eglise nous invite à vivre cette belle dévotion des 7 dimanches de saint Joseph, pour préparer la fête du patriarche, le 19 mars. Le connaissons-nous vraiment en effet? L’occasion de redécouvrir quelques beaux textes…

« Saint Joseph a été appelé par Dieu à servir directement la personne et la mission de Jésus en exerçant sa paternité c’est bien de cette manière qu’il coopère dans la plénitude du temps au grand mystère de la Rédemption et qu’il est véritablement « ministre du salut ». Sa paternité s’est exprimée concrètement dans le fait « d’avoir fait de sa vie un service, un sacrifice au mystère de l’Incarnation et à la mission rédemptrice qui lui est liée; d’avoir usé de l’autorité légale qui lui revenait sur la sainte Famille, pour lui faire le don total de lui-même, de sa vie, de son travail; d’avoir converti sa vocation humaine à l’amour familial en une oblation surnaturelle de lui-même, de son coeur et de toutes ses forces à l’amour mis au service du Messie qui naquit dans sa maison. » Exhortation apostolique Redemptoris Custos de st Jean-Paul II (ici) « Joseph fut, sur le plan humain, le maître de Jésus. Il l’a entouré, jour après jour, d’une affection délicate, il a pris soin de Lui avec une abnégation joyeuse. N’est-ce pas là une bonne raison pour considérer cet homme juste, ce saint Patriarche, en qui culmine la foi de l’Ancienne Alliance, comme un maître de vie intérieure ? La vie intérieure n’est rien d’autre qu’un rapport assidu et intime avec le Christ pour nous identifier à Lui. Et Joseph saura nous dire bien des choses de Jésus! C’est pourquoi, vous ne devez jamais négliger de le fréquenter: Ite ad Joseph, comme l’a répété la tradition chrétienne par une phrase de l’Ancien Testament.

Maître de vie intérieure, travailleur acharné à sa tache, serviteur fidèle de Dieu, en relation constante avec Jésus, tel fut Joseph. Ite ad Joseph. Avec Saint Joseph, le chrétien apprend ce que signifie être de Dieu, et être pleinement parmi les hommes en sanctifiant le monde. Allez à Joseph, et vous rencontrerez Jésus. Allez à Joseph, et vous rencontrerez Marie, qui a toujours rempli de paix l’attachant atelier de Nazareth. » Dans l’atelier de Joseph, homélie de st Josémaria (ici)

Douleurs et joies de saint Joseph, sanctuaire de Torreciudad : en PDF ici

En l’Epiphanie du Seigneur

6 janvier 2018 § Poster un commentaire

Nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus l’adorer. Notre expérience est la même. Nous aussi, nous avons remarqué que, peu à peu, une nouvelle lueur s’allumait dans notre âme: le désir d’être pleinement chrétiens; si vous me permettez l’expression, le souci de prendre Dieu au sérieux. Si chacun de nous se mettait maintenant à raconter à haute voix l’histoire intime de sa vocation surnaturelle, nous conclurions, nous autres, que tout ceci était divin. Remercions Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit, et Sainte Marie, par laquelle nous parviennent toutes les bénédictions du ciel, de ce don qui, avec celui de la foi, est le plus grand que le Seigneur puisse accorder à une créature: la ferme détermination d’atteindre la plénitude de la charité, en étant convaincu que la sainteté au milieu des tâches professionnelles et sociales est non seulement possible, mais nécessaire.

Avec quelle délicatesse le Seigneur nous invite! Il s’exprime au moyen de paroles humaines, comme un amoureux: je t’ai appelé par ton nom… tu es à moi. Dieu, qui est la beauté, la grandeur, la sagesse, nous annonce que nous sommes siens, que nous avons été choisis comme terme de son amour infini. Quelle vie de foi il faut avoir pour ne pas dénaturer cette merveille que la Providence divine met entre nos mains! Une foi comme celle des Rois Mages: la conviction que ni le désert, ni les tempêtes, ni la tranquillité des oasis ne nous empêcheront de parvenir à ce Bethléem éternel qu’est la vie définitive avec Dieu.

Saint Josémaria

En l’Epiphanie du Seigneur, texte intégral

Trois gestes des Mages orientent notre marche à la rencontre du Seigneur qui se manifeste aujourd’hui comme lumière et salut pour tous les peuples. Les Mages voient l’étoile, ils marchent et ils offrent des présents.(…)  faisons comme les Mages : lever la tête, marcher, et offrir des dons gratuits.

Epiphanie 2018, homélie du pape François

 

 

%d blogueurs aiment cette page :