Un Institut de Technologie Industrielle au Nigeria

8 janvier 2012 § 1 commentaire

En ces heures douloureuses pour les chrétiens du Nigeria, décrites entre autre dans cet article de La Croix, je souhaitais vous faire connaître cette courageuse initiative qui oeuvre à la construction de ce pays et à l’éducation de sa jeunesse.

« Ce projet est le résultat de l’encouragement de saint Josémaria Escriva, fondateur de l’Opus Dei, qui tenait àtoujours aider ceux qui ont moins de chance dans nos sociétés, pour qu’ils arrivent à vivre dans de meilleures conditions de vie, à avoir des ressources qui leur permettent de se réaliser».

Opus Dei -

Au Nigeria, où la classe moyenne est pratiquement inexistante, il y a un gros écart entre les riches et les pauvres.
Le Nigeria est l’un des plus grands producteurs mondiaux de pétrole. Cependant, avec la plupart de ses habitants en dessous du seuil de pauvreté, il est toujours l’un des pays les plus pauvres de la planète.

Le taux de croissance technologique et économique est si bas qu’il y a très peu de flexibilité sociale. Les plus pauvres n’ont pas les moyens de s’en sortir parce qu’ils manquent de formation et des capacités requises dans le marché du travail. De ce fait, le taux de chômage est très élevé (aux environs de 60%). Pour survivre, les chômeurs tombent dans la délinquance, le népotisme et la corruption, voire dans le vol à main armée.

Dans ce contexte, l’enseignement secondaire adapté, qui serait pour beaucoup la meilleure solution ne conduit qu’au niveau des études universitaires, sans lesquelles il faut se résigner à être pauvre et au chômage. De ce fait, les métiers manuels ne sont guère appréciés. Au Nigeria l’apprentissage est la seule voie pour s’initier aux tâches manuelles. L’apprenti, dépend de son tuteur pendant 5 à 10 ans, et vit souvent dans de piètres conditions.

Opus Dei -

Darlington Agholor est le directeur de l’Institut de Technologie Industrielle (ITI), projet social d’enseignement technique et de formation humaine à partir de la Terminale et pour adultes en situation sociale précaire. L’ITI loue provisoirement les locaux et le matériel de la « Carnaud Metal Box » (CMB), compagnie d’Ikeja (à Lagos, au Nigeria). Cette école est ouverte à des personnes de toutes tribus ou religions et tient à donner à ses étudiants une formation de qualité, qui, inspirée sur des principes et un idéal chrétien, leur permette d’atteindre une qualification professionnelle élevée et une excellence morale au niveau personnel, familial, professionnel et social. ITI est un projet de la Fondation pour le Développement Africain (FDA), ONG officielle au Nigeria.

Monsieur Agholor nous parle longuement ici de cette école:lisez le reportage complet ici

Publicités

Tagué :, , , , ,

§ Une réponse à Un Institut de Technologie Industrielle au Nigeria

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Un Institut de Technologie Industrielle au Nigeria à L'Opus Dei comme il va....

Méta

%d blogueurs aiment cette page :